06/10/2012

Tendre la main

main-tendue 01.jpg
Dans le fatras de la vie, Seigneur,
aide-nous, à passer de l’amour possessif
qui veut enchaîner, retenir, garder pour soi,
à l’amour oblatif qui s’offre sans réserve,
sans calcul, sans limite,
en acceptant de tout perdre.

Paul Du Mortier

Les commentaires sont fermés.